Le mariage bouddhiste au Tibet

Les jeunes femmes prêtes à se marier rejoignent les rassemblements publics où à la nuit tombante les jeunes femmes et jeunes hommes chantent et prient. Afin d’êtres reconnaissables, elles portent des tabliers décorées de couleurs vives. C’est ici qu’elles rencontreront leurs futurs fiancés.La date du mariage est choisie en fonction du calendrier lunaire et le jeune homme offre avant la cérémonie une femelle yack aux parents de sa futur épouse afin de compenser la perte de leur fille, tradition que l’on appelle le prix du lait. La promise passera le jour précédent les noces en compagnie de son oncle ou d’un membre important de sa famille qui sera venu la chercher avec un cheval blanc. Il bénira le couple et offrira en marque de respect un foulard blanc appelé kata aux parents.

Le mariage bouddhiste

Le jour du mariage, le blanc sera omniprésent, du tapis où seront accueillis les convives au foulard que portera la mariée arrivée sur le cheval de même couleur. L’oncle de la mariée (ou le membre influent de la famille qui le remplacera) joue un rôle important dans la cérémonie de mariage. C’est devant lui et une représentation de buddha que le couple s’agenouillera et sera béni par le lama sous les chants des moines bouddhistes. Le lama placera pour les bénir un cordon autour du coup des mariés.

La cérémonie se poursuit par le service du thé par la mariée à sa belle famille qui lui offre en retour un pot de yogourt (blanc bien entendu) où elle trempera son doigt avant d’en lancer quelques gouttes en l’air pour s’attirer la bienveillance de Buddha. Le mariage est à ce moment célébré.

Trash The Dress, photo de mariée nouvelle tendance
Originales, humour ou traditionnelles : Les figurines des mariés